Apprendre la gestion de ses émotions

La gestion de ses émotions suppose de savoir mobiliser un certain nombre de compétences émotionnelles qui sont plus ou moins développées. Néanmoins, on peut s’y exercer et cultiver ces compétenses. Quelles sont-elles ? Moïra Mikolajczak, chercheuse en psychologie de l’université de Louvain les définie par cette typologie.

1. Accueillir

C’est une condition nécessaire pour avancer vers la sécurité émotionnelle. Si cela semble simple au premier abord, c’est pourtant l’étape la plus difficile pour beaucoup de personnes très sensibles. La première chose à faire est d’être en mesure de détecter et identifier ses propres émotions.

Différentes techniques permettent d’identifier une émotion naissante (avant qu’elle ne devienne un ouragan) à travers les signaux physiques et les pensées. Par exemple, on peut utiliser la technique de « la météo intérieure ». Il s’agit de s’arrêter trois minutes, à différents moments de la journée (idéalement trois fois), afin de scanner l’état de tension (ou de détente) physique de notre corps dans un premier temps, puis de laisser émerger les émotions associées. En développant cette technique on devient petit à petit plus attentif aux signaux discrets de nos émotions et on y adapte ses comportements.

Une fois l’émotion identifiée, il s’agit de l’accueillir pour ce qu’elle est. Il ne faut pas chercher à la mettre à distance. Parfois certaines craintes associées au vécu émotionnel (comme le fait de pleurer en public) doivent être levées. Le thérapeute peut alors amener la personne à dédramatiser ces situations. Est réfléchir des solutions d’adaptation comme prévenir l’entourage de possibles accès de larmes, ou éviter des situations « trop risquées » quand elles ne sont pas indispensables.

2. Comprendre

C’est la deuxième étape : décrypter et interpréter le message porté par les émotions. Il s’agit de mettre en lien l’émotion (et son intensité) avec la situation qui l’a déclenchée. Puis, il s’agit d’identifier les besoins sous-jacents. Par exemple, la remarque désagréable d’un collègue n’aura pas la même répercussion sur quelqu’un qui a besoin d’être rassuré sur ses compétences, et sur quelqu’un doté d’une bonne confiance en soi. Connaître ses besoins permet de comprendre l’amplitude de certaines réactions émotionnelles, pour mieux les réguler ensuite.

3. Exprimer

Cette fois, il s’agit d’apprendre à extérioriser intelligemment ses émotions. Certaines personnes mobilisent beaucoup d’énergie afin de masquer leurs ressentis aux yeux des autres. D’autres sont sujettes aux éclats, débordées par les émotions qui les traversent. Ici, le but de l’expression émotionnelle, à savoir un partage de son vécu qui puisse être reçu par l’entourage, n’est pas atteint. La solution est alors de mettre des mots sur ce qu’on vit, d’abord pour soi, afin d’être capable de le partager dans un second temps avec l’autre, de manière à être entendu (de la bonne manière, au moment propice, etc.).

4. Réguler

C’est la demande la plus importante en thérapie : la gestion de ses émotions. Le besoin de gérer le flot émotionnel intense auquel font face les personnes hypersensibles. Bonne nouvelle, il existe de nombreux outils de régulation. Certains apprennent à voir les situations autrement : en imaginant ce qu’un extraterrestre penserait de cette situation, ou bien en en repérant aussi les avantages. D’autres approches visent à réorienter l’attention, en se projetant dans un lieu plaisant et sécurisant pour diminuer l’intensité de l’anxiété, par exemple. Lorsque la personne se réconcilie avec ses émotions, les accueille et les exprime, ces dernières prennent généralement moins d’ampleur et deviennent moins dérangeantes.

5. Exploiter

Enfin, la grande sensibilité devient une ressource dans le domaine émotionnel, relationnel et décisionnel. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire d’aider les individus hypersensibles spécifiquement à développer cette compétence. Elle va de soi lorsqu’une personne vit mieux avec son hypersensibilité.

Vous pensez avoir besoin de travailler sur la gestion de vos émotions, n’hésitez pas à prendre rendez-vous : https://www.doctolib.fr/psychologue/lille/cindy-trouillez ou ici.

L’Hypersensibilité

Comprendre et Vivre avec une Perception Exacerbée

L’hypersensibilité est un trait de personnalité qui touche environ 15 à 20 % de la population. Les personnes hypersensibles, aussi connues sous le nom de « Hautement Sensibles » (HS), perçoivent le monde de manière plus intense et plus profonde que la moyenne. Cette sensibilité accrue peut se manifester de différentes manières et affecter plusieurs aspects de la vie quotidienne. Dans cet article, nous explorerons ce qu’est l’hypersensibilité, ses manifestations, ses avantages, ainsi que les défis auxquels les personnes hypersensibles doivent faire face.

Qu’est-ce que l’Hypersensibilité ?

L’hypersensibilité est souvent décrite comme une réponse amplifiée aux stimuli externes et internes. Cela inclut une sensibilité accrue aux sons, aux lumières, aux odeurs, et même aux émotions des autres. Les personnes hypersensibles peuvent se sentir rapidement submergées par des environnements surstimulants ou par des interactions sociales intenses.

Le concept de l’hypersensibilité a été popularisé par la psychologue américaine Elaine Aron dans les années 1990. Selon ses recherches, les personnes hypersensibles ont un système nerveux plus réactif, ce qui les rend plus susceptibles de détecter et de traiter les subtilités de leur environnement. Cette sensibilité accrue peut être un atout, permettant une grande créativité et une profonde empathie, mais elle peut aussi constituer un défi dans un monde souvent perçu comme surstimulant.

Manifestations de l’Hypersensibilité

L’hypersensibilité peut se manifester de diverses façons, influençant tant le physique que le psychique. Voici quelques exemples de manifestations courantes :

  1. Sensibilité Sensorielle : Les personnes hypersensibles peuvent être particulièrement affectées par des stimuli sensoriels comme les bruits forts, les lumières vives, ou les textures inconfortables. Une simple étiquette de vêtement peut provoquer une grande gêne, et des environnements bruyants peuvent être rapidement épuisants.
  2. Sensibilité Émotionnelle : Elles ressentent souvent les émotions de manière plus intense et plus profonde. Elles peuvent être profondément touchées par des œuvres d’art, des films ou des événements de la vie quotidienne. Elles ont également une grande capacité d’empathie, ce qui leur permet de se connecter facilement avec les autres.
  3. Profondeur de Traitement : Les hypersensibles ont tendance à réfléchir profondément à tout ce qu’ils vivent et observent. Cette profondeur de traitement peut mener à des intuitions fines et à une grande créativité, mais peut aussi entraîner une tendance à la rumination et à l’anxiété.

Les Avantages

L’hypersensibilité, bien que souvent perçue comme un fardeau, comporte de nombreux avantages. Les personnes hypersensibles apportent une richesse particulière à leurs environnements personnels et professionnels :

  1. Créativité : Leur capacité à traiter les informations de manière profonde et détaillée les rend souvent très créatives. Beaucoup d’artistes, écrivains, et musiciens sont hypersensibles, utilisant leur perception aiguë pour créer des œuvres émouvantes et originales.
  2. Empathie : Leur grande capacité d’empathie leur permet de comprendre et de soutenir les autres de manière exceptionnelle. Elles sont souvent perçues comme de bons amis et collègues, capables de fournir un soutien émotionnel précieux.
  3. Intuition : Les hypersensibles ont souvent une intuition aiguisée, ce qui leur permet de prendre des décisions éclairées et de comprendre les situations complexes avec une grande perspicacité.

Les Défis

Cependant, l’hypersensibilité peut aussi présenter des défis, notamment dans un monde qui valorise souvent la résistance et la rapidité d’exécution :

  1. Surcharge Sensorielle : Les environnements bruyants, chaotiques, ou surchargés peuvent rapidement épuiser les personnes hypersensibles. Elles ont besoin de temps et d’espaces calmes pour récupérer.
  2. Stress et Anxiété : La tendance à la rumination et à l’anxiété est courante chez les hypersensibles. Leur profondeur de traitement les amène à revisiter continuellement des situations stressantes, ce qui peut entraîner une fatigue émotionnelle.
  3. Difficulté à Poser des Limites : En raison de leur grande empathie, elles peuvent avoir du mal à dire non et à poser des limites, ce qui peut les mener à l’épuisement et au burn-out.

Vivre avec l’Hypersensibilité

Pour vivre pleinement avec l’hypersensibilité, il est essentiel de reconnaître et de respecter ses besoins uniques. Voici quelques stratégies pour gérer l’hypersensibilité au quotidien :

  1. Créer un Environnement Calme : Aménager un espace personnel apaisant où il est possible de se retirer et de récupérer.
  2. Établir des Limites : Apprendre à dire non et à fixer des limites claires pour éviter la surcharge émotionnelle et physique.
  3. Pratiquer des Techniques de Gestion du Stress : Intégrer des pratiques comme la méditation, la respiration profonde, ou le yoga pour gérer le stress et l’anxiété.
  4. Valoriser ses Atouts : Reconnaître et utiliser les forces uniques de l’hypersensibilité, comme la créativité et l’empathie, pour enrichir sa vie personnelle et professionnelle.

En conclusion, l’hypersensibilité est une caractéristique complexe et multifacette qui peut être à la fois un don et un défi. En apprenant à comprendre et à gérer leur sensibilité, les personnes hypersensibles peuvent transformer cette caractéristique en un véritable atout, leur permettant de vivre une vie riche et épanouissante.

Vous pensez avoir besoin de travailler sur la gestion de vos émotions, n’hésitez pas à prendre rendez-vous : https://www.doctolib.fr/psychologue/lille/cindy-trouillez ou ici.

Types troubles anxieux

différents troubles anxieux

Tout d’abord, les troubles anxieux se manifestent de façon très variable. Allant de crises de paniques à une phobie très précise, ils peuvent passer par une anxiété généralisée et quasi constante. Prévalence : Dans la population adulte (âgée de 18 à 65 ans), l’ensemble des troubles anxieux a une prévalence sur…

Continuez la lecture

Définition Anxiété

défintion anxiété

Définition de l’anxiété Tout d’abord, les troubles anxieux regroupent divers troubles en lien avec une anxiété excessive et une difficulté à les gérer. Ils se manifestent de façon très variable. Il peut s’agir d’attaques ou de crises de panique aiguës, de phobies, de troubles anxieux généralisés. Ils font partie des…

Continuez la lecture

COVID 19 – Bien être émotionnel

covid 19 bien être émotionnel

Pandémie COVID-19 et bien-être émotionnel. Voici quelques conseils pour des routines et des rythmes salutaires en période d’incertitudes. Ils peuvent se révéler utiles si vous souhaitez préserver un état de bien-être émotionnel en cette période du COVID-19. Tout d’abord, la pandémie du COVID-19 est une menace sérieuse pour la population…

Continuez la lecture

COVID 19 – Effets psychologiques

COVID-19- Effets psychologiques

COVID 19 : Quels sont les effets psychologiques dûs à ce contexte ? Qu’est-ce que le coronavirus ? En premier lieu, les coronavirus sont une famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS-CoV ou…

Continuez la lecture

Violences conjugales

violences conjugales

Tout d’abord, les violences conjugales au sein du couple, s’installent le plus souvent progressivement.   Celles-ci commençant par des violences psychologiques, puis verbales et enfin physiques et sexuelles, avec une augmentation en fréquence et en intensité. Le cycle des violences s’organise typiquement en quatre phases, qui se répèteront dans le…

Continuez la lecture

Les troubles du comportement alimentaire

Tout d’abord, les troubles des conduites alimentaires ou du comportement alimentaire (TCA), désignent des perturbations graves du comportement alimentaire. En effet, le comportement est considéré comme « anormal » parce qu’il est différent des pratiques alimentaires habituelles mais surtout parce qu’il a des répercussions négatives sur la santé physique et…

Continuez la lecture

Les soins obligés

En France, les soins pénalement obligés se définissent comme : – Une obligation de se soumettre à des mesures d’examen, de traitement ou de soins même sous le régime de l’hospitalisation notamment aux fins de désintoxication ou de suivi psychologique ou psychiatrique, – Une obligation de faire l’objet d’une prise…

Continuez la lecture